Le rachat de crédits, une opportunité financière

Il existe de nombreuses situations où le rachat de crédits constitue la meilleure solution qui soit. Vous êtes peut-être actuellement dans l’une de ces cas. Vous le serez si vos mensualités avoisinent ou dépassent 35 % de vos revenus actuellement. Vous devez aussi le faire si vous avez plusieurs crédits bancaires en cours de remboursement. Vous pouvez y penser si vous estimez que votre situation financière est chaotique à cause de vos prêts bancaires.

Les intérêts du rachat de crédits

Le rachat de crédit constitue une opportunité financière pour tous les particuliers qui ont contracté plusieurs crédits bancaires en même temps. Même s’ils n’ont pas été signés en même temps, mais que vous devez les payer à peu près tous dans un même délai. Avec un rachat de crédit, vous les regroupez dans un seul et unique prêt bancaire. Son échéance sera allongée, ce qui mènera à une mensualité beaucoup plus vivable qu’auparavant. En savoir plus en faisant une simulation de rachat crédit.

Le rachat de crédits est notamment conseillé quand la Banque Centrale Européenne baisse ses taux directeurs. Ainsi, toutes les banques de l’Union européenne adaptent automatiquement leurs taux interbancaires à ces nouveaux taux directeurs. Et par conséquent, les taux d’intérêt des différents prêts bancaires diminuent en même temps. Cet article devrait vous présenter des éléments intéressants.

Le rachat de crédits, une opportunité financière

Les conditions du rachat de crédits

Pour négocier un rachat de crédits, il faut respecter certaines conditions. Parmi elles, vous devez n’avoir à votre actif aucun incident bancaire ou savoir bien expliquer vos impayés. Bien évidemment, les banques n’acceptent que les personnes stables financièrement. Elles préfèrent aussi que votre taux d’endettement soit plus stable (moins de 35 % de vos revenus) après calcul du rachat.

Si vous êtes une personne déjà fichée dans le FICP, vous pouvez encore tenter cette opération. La seule condition est toutefois que vous soyez propriétaire et que vous acceptez de mettre votre bien en hypothèque.